Je suis dépisté.e positif à une IST

Suite à mon post sur le dépistage multisite, j’avais envie de parler du cas que l’on redoute tous.tes !

Merci à @Le_Kitambala_Agite qui m’a aidée pour ce post.


Vous venez chercher tout.e content.e vos résultats de dépistages et là SURPRISE l'un des résultats est positif ! Déjà là on imagine sans peine l'anxiété que ça génère : "Où est ce que j'ai choppé ce truc ?" et ensuite "Est ce que je l'ai refilé à quelqu'un ?".


Je ne suis pas médecin, ces professionnel.les te renseigneront sur l'accompagnement médical et peut être psychologique qui sera nécessaire, comme par exemple dans les centres médico-sociaux où les dépistages sont gratuits et anonymes.


Je voulais revenir sur l'importance de prévenir tes partenaires. Car oui il y a eu transmission : tu es positif.ve. Peut être que taon ou tes partenaires l’ont aussi.


“Je vais être jugé.e”, je suis sale”, “Iel va me quitter” : voici les pensées automatiques qui peuvent apparaître à ce moment.

Si vous êtes bloqués, demandez à vous faire accompagner car une IST n’a pas toujours de symptômes et si elle n’est pas traitée elle peut avoir de lourdes conséquences comme la stérilité.

Posons-nous la question suivante :

De quand date le dernier dépistage négatif pour cette IST ?

C’est à partir de cette date qu’il faut faire la liste des personnes avec qui il y a eu une prise de risque. C’est à dire un potentiel échange de fluides.



Faites l’exercice pour vous rendre compte. Oui ça peut faire beaucoup de personnes c’est pourquoi se faire dépister souvent est une chouette idée quand on a plusieurs partenaires ! Pour les plus actifs, l’association de santé sexuelle Exaequo.be recommande une fois par an si moins de 10 partenaires différents, 2 fois par an si plus de 10 partenaires.


Bref prenez soin de vous et des autres : protégez-vous !

Posts récents

Voir tout